12 conseils du meilleur joueur de jazz de cette époque à propos de la pratique comme clé du succès

Conseils du trompettiste Wynton Marsalis sur la pratique

Le dicton populaire dit que "la pratique rend parfait", une perle de sagesse qui a été confirmée dans de nombreux domaines par les personnes les plus diverses. Émile Zola, par exemple, a dit un jour que "l'artiste n'est rien sans talent, mais le talent n'est rien sans travail". Et bien que nous puissions ajouter plus de témoignages de ce type, même par bon sens, nous pouvons accepter que si nous cherchons à nous démarquer dans quelque chose (une discipline artistique, un sport, une carrière professionnelle, une activité artisanale, etc.), le seul élément réellement fondamental est peut-être le constance L’exercice constant d’une activité se traduit par la maîtrise, la maîtrise et la pleine connaissance de celle-ci.

Récemment, le site OpenCulture a partagé la version abrégée de 12 astuces développées par le trompettiste Wynton Marsalis sur le sujet de la pratique. Comme on le sait, dans le cas particulier de la musique, les grands interprètes n’acquièrent pas cette reconnaissance par hasard ou en recevant un cadeau d’une instance métaphysique. Rien de cela. Derrière une bonne interprétation, il y a invariablement des heures et des heures de pratique, d'étude, de répétition, des centaines voire des milliers d'interprétations ratées, des répétitions monotones du même passage, des soirées ou des nuits passées à se battre avec le même fragment, etc. Donc, si quelqu'un connaît les avantages d'une pratique constante, il est musicien.

Marsalis, à propos, est probablement le meilleur trompettiste de cette époque. Musicien qui, selon les critiques spécialisés, a rendu au jazz la respectabilité qu’il avait dans ses moments les plus glorieux.

En ce sens, ses conseils sont le fruit de l’expérience et démontrent donc une connaissance approfondie de la nature de l’être humain face au défi de faire ce qu’il veut mais avec lequel il n’a pas l’expertise pour le réaliser. Le musicien est au courant et, à partir de la place de ceux qui ont traversé la même transe et qui ont réussi à la surmonter, offre ces recommandations.

1. Rechercher des instructions . Un bon enseignant vous aide à comprendre le but de la pratique et peut également vous apprendre à rendre la pratique plus simple et plus productive.

2. Établissez un agenda . Un agenda vous aide à organiser votre temps. Assurez-vous d'avoir le temps de passer en revue les bases de votre pratique, car ce sont les bases de toutes les choses compliquées qui se présenteront plus tard.

3. Fixer des objectifs . Comme les agendas, les objectifs vous aident à organiser votre temps et à définir vos progrès. Si une tâche particulière est présentée comme vraiment difficile, relâchez vos objectifs: il n'est pas nécessaire que la pratique soit orageuse pour obtenir des résultats.

4. se concentrer . Vous pouvez faire plus en 10 minutes de pratique concentrée qu'en 1 heure de soupirs et de gémissements. Cela ne veut rien dire des jeux vidéo, de la télévision ou de la radio. Asseyez-vous et travaillez. L'effort concentré nécessite également de la pratique, en particulier pour les plus jeunes.

5. Détendez-vous et pratiquez lentement . Prends ton temps Ne précipitez pas les choses. Chaque fois que vous apprenez quelque chose de nouveau - échelles, tables de multiplication, temps dans une autre langue - vous devez commencer lentement et accélérer lentement.

6. Le difficile, pratique plus . N'ayez pas peur de faire face à vos carences. passez plus de temps à pratiquer ce que vous ne pouvez pas faire. Une pratique est considérée comme réussie lorsque vous faites face à votre handicap. Ne vous découragez pas: vous pouvez éventuellement le faire.

7. Pratique expressivement . Chaque jour de votre vie, vous vous faites ce que vous êtes, alors quoi que vous fassiez, faites-le avec la bonne attitude. Laissez votre "style" être exprimé dans la façon dont vous faites ce que vous faites.

8. Apprenez de vos erreurs . Personne n'est parfait: ne soyez pas trop dur envers vous-même. Si vous laissez tomber un laissez-passer d'annotation ou si vous êtes «barré» à la fin de la partie, ce n'est pas la fin du monde. Levez-vous, examinez ce qui n'allait pas et avancez.

9. Ne vous vantez pas . Il est difficile de résister à la vantardise lorsque vous agissez correctement, mais comme l'a dit mon père: "Fils, ceux qui touchent pour les applaudir, c'est tout ce qu'ils ont." Lorsque vous vous faites prendre à cette astuce, vous vous trompez vous-même et votre public.

10. Pensez par vous-même . Votre succès ou votre échec dans n'importe quel domaine dépend en fin de compte de votre capacité à résoudre les problèmes, alors ne devenez pas un robot. Penser par vous-même aide à développer votre capacité de jugement.

11. Soyez optimiste . L'optimisme vous aide à surmonter les erreurs et à améliorer les choses. Cela vous donne également de la force, car le fait d’avoir une attitude positive vous fait sentir que quelque chose de grand est toujours sur le point de se produire.

12. Apprendre à regarder les liens entre les choses . Si vous développez la discipline nécessaire pour exceller dans quelque chose, cette même discipline vous sera utile dans tout ce que vous ferez. Plus vous découvrirez des relations entre des choses qui semblaient au départ différentes, plus votre monde deviendra grand. En d'autres termes, une pratique constante peut ouvrir un monde de possibilités.

Qu'en penses-tu? Qu'ajouteriez-vous? N'oubliez pas de partager votre opinion dans la section commentaires de cette note ou via nos réseaux sociaux.

Également dans Pyjama Surf: 4 raisons pour lesquelles le "succès" dans la vie dépend de l'amour de soi