Les scientifiques parviennent à produire pendant quelques minutes le cinquième état de la matière dans l'espace

Les scientifiques parviennent à générer un condensat de Bose-Einstein dans une fusée spatiale

En 1995, un groupe de scientifiques a prouvé qu'il existait un cinquième état de la matière (en plus des solides, des gaz, des liquides et des plasmas), qui ne peut être créé qu'à des températures extrêmement basses. Ceci est connu comme le condensat de Bose-Einstein et est utilisé pour effectuer des expériences théoriques en mécanique quantique; par exemple, étudier les ondes gravitationnelles. Pour la première fois, un groupe de scientifiques allemands a réussi à générer un condensat de Bose-Einstein dans l’espace en réalisant une expérience sur la fusée spatiale MAIUS-1.

Les scientifiques ont obtenu une sorte de puce atomique de milliers d’atomes de rubidium 87 pour atteindre une température de presque 0 absolu, soit -273, 15. La puce atomique est un "piège magnéto-optique" qui piège des atomes de rubidium formés par des lasers (oui, cela semble tout à fait incompréhensible et en même temps, comme une description de science-fiction).

La chose merveilleuse à ce sujet est que, lorsque les atomes de gravité zéro atteignent une température proche du zéro absolu, leur individualité s’estompe et ils commencent à agir comme un "superfluide" ou un "superatom", tous les atomes vibrant de manière synchrone, ce qui a déjà été fait. été décrit comme une lumière liquide. Ce "cinquième état de la matière" a des propriétés étranges telles que zéro frottement et viscosité, et permet à la lumière de circuler autour des objets.

L'étude du condensat de Bose-Einstein est problématique sur Terre en raison des forces de gravitation. C'est pourquoi les scientifiques ont tenté de le faire dans l'espace, où il est plus facile de réaliser des expériences précises, selon Maike Lachmann de l'Université de Hanovre. Le vol spatial n'a duré que 6 minutes, au cours desquelles des centaines d'expériences précédemment programmées ont été effectuées, car il s'agissait d'un véhicule non habité.