Ciel dans le cerveau: la relation fascinante entre la Lune et les neurotransmetteurs

Après une exploration de la chronobiologie et de la relation anthropo-bio-cosmique, nous avons essayé une méthode d’augmentation des performances cognitives et de la productivité basée sur la synchronisation entre l’esprit et la Lune.

L'homme s'anime à travers le qi du ciel et de la terre; Il mûrit au rythme des lois des quatre saisons.

La classique empereur jaune

Lorsqu'on lui a demandé quelle heure était Pythagore, il a répondu que c'était l'âme du monde.

Plutarque

Pour l'homme antique, il était indéniable que sa vie était liée à des processus astronomiques et aux cycles saisonniers qui caractérisaient les étoiles. Non seulement ils dépendent du ciel et de la terre - et de leur relation de créativité et de réceptivité - pour récolter leur nourriture, mais aussi pour mener une vie saine et vertueuse physiquement et mentalement. L'homme, en tant que partie de la terre, reçoit également du ciel l'énergie qui lui permet de grandir. Cela faisait partie d'une cosmogonie qui a pour pierre angulaire la vision du microcosme en tant que miroir du macrocosme: une philosophie naturelle pérenne que nous retrouvons plus ou moins présente dans toutes les cultures anciennes. L'homme moderne, non sans arrogance, y voit un trait de la pensée magique primitive que la pensée rationnelle a dépassé. Dépouillé de cet esprit, le paradigme médical de l'homme occidental ne prend pas en compte l'influence de facteurs environnementaux et encore moins cosmiques. Mais nous savons aujourd'hui, de par notre expérience, que la médecine occidentale moderne est très efficace pour combattre et éliminer les affections aiguës, mais qu’elle souffre quand il s’agit de guérir et non seulement de soulager les symptômes des maladies chroniques (les maladies du temps ). Les traditions de la médecine ancienne, par exemple la spagyrie (alchimie des plantes) ou l'acupuncture, guérissent en équilibrant et en réveillant les processus d'auto-guérison du corps; La médecine allopathique moderne "guérit" en supprimant les symptômes avec des médicaments générant des effets secondaires sur d'autres systèmes et organes, car ils ne sont pas conçus pour être étroitement interdépendants. Il existe toutefois des signes d'ouverture accrue aux systèmes holistiques dans la science médicale occidentale, en particulier à partir des découvertes récentes en épigénétique et en particulier en chronobiologie.

Comme nous l'avons vu dans un article précédent sur la chronobiologie, il existe une relation entre la qualité du temps et la santé humaine et sa volonté et sa capacité à effectuer certaines tâches. En d'autres termes, tous les moments ne sont pas égaux et effectuer une certaine action à un moment donné peut être contre-productif ou, au sens opposé, doublement profitable, être catalysé par l'énergie qui règne à ce moment-là (l'univers en tant que processus d'aïkido). En être conscient, des changements, des cycles et des différentes qualités des moments, est déjà une étape importante pour harmoniser le corps et l'esprit, économiser les ressources et stocker de l'énergie.

Après cette approche théorique, poursuivons avec une application pratique de la chronobiologie dans l’intention de vérifier que cette relation entre l’homme et le cosmos n’est pas seulement une analogie poétique, mais une corrélation d’énergie.

La praxis de la lune

Il y a quelques semaines, nous avons pu interviewer le Dr Mark Filippi, dont la méthode somatique est décrite dans Present Shock, de Douglas Rushkoff, un analyste des médias qui est peut-être l'héritier le plus légitime de Marshall McLuhan. Rushkoff a utilisé le système Filippi, basé sur une connexion entre les phases de la Lune et quatre neurotransmetteurs de base, pour optimiser sa performance en écrivant son livre (une sorte de discours parlant, l'un des sujets abordés dans le livre de Rushkoff étant: l’importance de prendre conscience des effets de la vie connectée à Internet 24h / 24 et 7j / 7 et d’abandonner les cycles naturels). Rushkoff explique comment il a utilisé cette méthode pour écrire son livre:

J'ai utilisé la première semaine de la Lune pour organiser les chapitres, réaliser des interviews et discuter avec des amis et des collègues des idées sur lesquelles je travaillais. Au cours de la deuxième semaine, la plus intense, je me suis enfermée dans mon bureau avec une tâche bien définie et j'ai réussi à écrire la majeure partie du livre. Au cours de la troisième semaine, j'ai révisé ce que j'avais écrit, lu de nouveaux documents et sauté dans une section qui m'appelait, essayant de nouvelles idées. La semaine dernière, j'ai passé en revue la structure et les passages difficiles et reprogrammé le cauchemar de mon site Web. D'après mon expérience personnelle, ma productivité a augmenté d'environ 40% et ma tranquillité d'esprit tout au long du processus a été complètement transformée. Bien que ce soit anecdotique pour tout le monde, cela m'a certainement convaincu de rester conscient de ces cycles à partir de maintenant.

Filippi décrit son système, dans sa conception la plus large, comme une prise de conscience de "la relation entre le monde intérieur et le monde extérieur". Ceci repose sur une internalisation de l'aspect quaternaire qui gouverne les cycles de la nature: quatre saisons, quatre phases de lune, quatre quarts d'heure, quatre éléments, quatre phases de respiration, etc. Quatre est une partie essentielle du rythme et de la mesure. "Quatre est une constante dans la manière dont les choses sont organisées dans la nature et dans lesquelles nous absorbons les informations, en les divisant en groupes de quatre", explique Filippi.

La méthode de Filippi s'inscrit dans la continuité des travaux d'Irving Dardik, Joel Robertson et David Goodman, qui, chacun dans son domaine, ont développé une théorie sur les oscillations dans les performances physiologiques, émotionnelles et mentales de l'être humain. «Mon écologie émerge de la confluence du modèle à quatre phases de Goodman et des idées de Robertson sur la performance. Je sais également qu'il existe une corrélation avec le système d'acupuncture [il s'agit du système d'acupuncture lunaire décrit dans Yellow Emperor Classic ]. ” L’histoire de cette corrélation entre la Lune et les neurotransmetteurs provient en particulier de Goodman, qui, au cours des dernières décennies, a soigneusement rassemblé des informations sur les rêves et les états émotionnels dans son propre journal et dans différents sujets d’étude. Goodman suggère qu'il existe une tendance: «Quatre changements émotionnels naturels se produisent. Depuis 1996, je les présente comme: passif croissant, actif croissant, passif croissant et actif décroissant ». L'idée que ces cycles émotionnels sont liés à la Lune provient du livre Body Time (1971) de Gay Gaer Luce, où l'hypothèse suivante est proposée:

Une enquête calendaire sur les symptômes des personnes en bonne santé révélera probablement qu’une quantité surprenante présente des oscillations de poids, de vitalité, de performance optimale, de pessimisme, d’appétit, de sommeil; oscillations dans la brillance et la matité, la détermination et l'apathie, la volubilité et l'imperturbabilité, le malaise et le bien-être robuste.

En effet, Goodman a documenté la présence de ces oscillations, liées à une sécrétion dominante de neurotransmetteurs en fonction de la phase de la lune. Avec cela, il a jeté les bases pour expliquer pourquoi les gens traversent différentes humeurs et capacités cognitives sans changer leurs habitudes: il existe des facteurs environnementaux cycliques qui régulent la production de nos neurotransmetteurs. Ceci est important car certaines personnes qui se sentent déprimées ou particulièrement angoissées pendant quelques jours ne tardent pas à fouiller dans leur armoire à pharmacie. Il est nécessaire de souligner que le système de Filippi diffère de l'ordre établi par Goodman. Toutefois, après l'avoir testé à plusieurs reprises, il s'est révélé cohérent et produisait des résultats positifs.

La méthode somatique de Filippi est basée non seulement sur la synchronisation avec le cycle lunaire, mais également sur une synchronisation générale des processus cognitifs, internes et externes. Ici, cependant, nous nous concentrerons uniquement sur la connexion entre les phases lunaires et les neurotransmetteurs. La correspondance de base est:

-Première semaine lunaire: acétylcholine

-Deuxième semaine lunaire: sérotonine

- Troisième semaine lunaire: dopamine

-Quatre semaine lunaire: norépinéphrine (ou noradrénaline)

Les neurotransmetteurs sont des messagers chimiques qui voyagent dans l’espace synaptique et transportent des informations d’un neurone à l’autre. La plupart des neurotransmetteurs sont synthétisés à partir des acides aminés présents dans nos aliments, mais nous savons également que des facteurs environnementaux influencent la conversion de ces molécules neuromédiales. Un exemple bien connu est la diminution de la sérotonine en hiver en raison de la plus faible exposition au soleil, qui produit le trouble affectif saisonnier; nous pouvons observer ici un effet d'une nature littérale, la lumière du soleil devient sérotonine, ce qui nous garde animés; Les ténèbres nous dépriment. Il existe de nombreux neurotransmetteurs, mais Goodman ainsi que Robertson et Filippi identifient l’acétylcholine, la sérotonine, la dopamine et la noradrénaline comme les substances dominantes en termes d’influence sur l’humeur et les performances psychophysiques. "Ce sont des saveurs différentes de cohérence", dit Filippi, "et les quatre viennent à vous tout le temps, mais l'une est la principale à une certaine heure".

Certaines personnes semblent avoir une plus grande inclination vers l'un de ces quatre grands domaines. «Quelle est votre tendance? "Quelle est votre manière prédominante de vous montrer dans le monde", a déclaré Filippi. "Connais ton soma pour pouvoir adopter une stratégie de raffinement des zones dans lesquelles tu as une déficience naturelle."

Vous pouvez suivre certaines indications pour équilibrer une déficience dans la production de neurotransmetteurs, sans avoir à prendre d'antidépresseurs ni à rechercher des pics permanents comme le sexe et les sports extrêmes. Par exemple, Joel Robertson, dans son livre Natural Prozac, nous dit qu'écouter Bach est un moyen de provoquer la sécrétion de sérotonine: cela nous procure un calme énergique. Nous pouvons également apporter des réformes à notre régime alimentaire. Une autre façon consiste simplement à connaître le calendrier lunaire et les sommets et vallées que nous suivons au cours d'un mois (ou le cycle que nous déterminons, car certains d'entre nous pourraient être un peu dépassés). Cela permet une sorte de neurofeedback: si nous nous voyons reflétés dans le miroir du cosmos, un ralentissement de notre performance ne sera pas accueilli avec frustration, mais accepté comme un processus de régénération auquel nous participons collectivement. Une marée externe qui devient interne.

Bien que le système de Mark Filippi ait le mérite d’incorporer de nouvelles découvertes scientifiques multidisciplinaires, ce qui me donne le plus de confiance, c’est qu’il coïncide dans l’esprit avec les observations faites par le grand classique de la médecine chinoise: Le classique de l’empereur jaune (Huangdi Neijing ), pour certains la bible de l'acupuncture. Dans le texte attribué à l'empereur jaune, il est dit:

Au début du croissant de lune, le qi et le sang proviennent de l’essence, et la défense qi commence à bouger. Lorsque le disque de la lune est plein, le sang et le qi le sont, les muscles et les tissus sont fermes. Lorsque le disque de la Lune se vide, les muscles et les tissus diminuent, les canaux et les vaisseaux s'épuisent et la défense qi est perdue.

L'apparence physique existe par elle-même. C'est pourquoi on suit les saisons du ciel pour réguler le sang et le qi ... On suit la séquence du ciel et des périodes d'abondance et d'épuisement. La position [de qi] est déterminée en observant les corps célestes en déplaçant [la position de leur] lumière.

Certains verront la superstition et la pensée magique dans cette indication qui sert de guide pour moduler l'intensité du traitement par l'acupuncture; d'autres (y compris moi) verront ici un échantillon d'ancienne sagesse, car cette méthode continue à être appliquée avec des résultats empiriquement confirmés après plus de 2 000 ans en Chine et dans de nombreux autres pays où la médecine chinoise est pratiquée.

Le qi dans la médecine chinoise est un terme généralement traduit par énergie ou air, mais a également la connotation "information" qui peut être dirigée dans le corps (avec le dao-yin) pour reprogrammer des fonctions organiques. Bien que ce ne soit évidemment pas le même, nous pouvons, en pratique, substituer le qi aux différents neurotransmetteurs et découvrir un schéma similaire, qui est au contraire marqué littéralement par la même Lune: plus de lumière est synonyme d’énergie et de clarté. Comme au ciel sur la terre et dans les corps célestes du corps humain.

Les quatre neurotransmetteurs et les quatre phases lunaires

Avec l'intérêt que cette méthode puisse être étudiée de manière simple et pratique, passons en revue les effets particuliers des différents neurotransmetteurs et la classification faite par Mark Filippi dans son système somatique:

Philosophique - Acétylcholine-Nouvelle Lune / Quartier Croissant:

La première semaine du cycle lunaire correspond au neurotransmetteur acétylcholine et à une inclinaison filiale. «Lorsque nous naviguons dans l’acétylcholine, nous devenons plus sensibles, plus aptes aux activités de groupe et plus réceptifs sur le plan émotionnel», explique Filippi. Cette semaine est caractérisée par beaucoup d’énergie mais pas autant de concentration. Rushkoff note que dans la semaine de l'acétylcholine "les gens ont de l'énergie et de la vivacité, il est bon de leur présenter de nouvelles idées". L'acétylcholine est associée neurologiquement à la mémoire et à l'apprentissage (les médicaments qui inhibent les récepteurs de l'acétylcholine affectent la mémoire et l'apprentissage). La nouvelle lune est le moment de commencer de nouveaux projets, de planter des plantes, mais aussi des idées, des images et des intentions, et de maîtriser l’énergie ascendante.

Ontosomatic - Sérotonine - Salle Crescent / Pleine Lune

La deuxième phase de la lune, qui va de la chambre du croissant à la pleine lune, correspond à la sérotonine. Cette semaine, vous avez beaucoup d’énergie et aussi beaucoup de concentration mentale, c’est donc idéal pour le travail créatif. C'est la semaine durant laquelle Rushkoff a écrit la majeure partie de son livre. Filippi recommande de trouver un espace solitaire pour profiter de ces moments de lucidité dans lesquels notre muse nous accompagne. La sérotonine participe à de nombreuses fonctions organiques, dont un rôle majeur dans la digestion (de nombreuses maladies gastro-intestinales sont donc traitées avec des antidépresseurs), mais elle est principalement associée à une régulation de l'humeur. Dans la semaine de la salle de croissance, nous nous sentons pleins et pleins. Cependant, cet état peut nous submerger et nous déployer si nous ne trouvons pas cet espace de réflexion pour canaliser notre énergie. En d’autres termes, bien que de nombreuses personnes ressentent le besoin d’utiliser (et de gaspiller) cette énergie socialement, c’est une période de travail et de culture personnelle.

Ecosomatic - Dopamine - Pleine lune / quartier décroissant

La semaine de la dopamine est une semaine de distraction et de divertissement, d’implication dans des activités sociales et écologiques, empathique. La dopamine est associée neurologiquement à des expériences et à des stimuli qui produisent des expériences, du plaisir, de la récompense et de l'excitation. Pendant la semaine de la dopamine, nous pouvons nous détendre et profiter de ce que nous avons fait.

Exosomatic - Noradrenaline - Salle Déclinante / Nouvelle Lune

La semaine au cours de laquelle nous entrons dans la phase de «fuite ou combat» ( combat ou fuite ), un état de défense dans lequel nous nous protégeons instinctivement (puisque nous avons moins de réservations). Il y a beaucoup d'analyses, mais peu d'inspiration. "C'est un état hyperbinaire, unidirectionnel et agressif", a déclaré Filippi. Rushkoff plaisante en disant que c'est comme la mentalité de Barack Obama. Un retour partiel au cerveau reptilien. Si nous ne gaspillons pas notre énergie, il sera plus facile de surmonter cette semaine de fragilité nerveuse.

Éloge de la lune (et argument personnel en faveur de la lune)

La Lune dans les systèmes symboliques de l'Antiquité régnait sur l'eau. Nous savons scientifiquement que la Lune contrôle les marées, coordonne les menstruations et affecte l’ovulation, la rétention d’urine et est en corrélation avec les épisodes de diarrhée et les problèmes cardiovasculaires. L'être humain, comme on nous l'a appris à l'école, est principalement constitué d'eau. Cette eau composée de sang transporte l'oxygène (potentiel énergétique), les nutriments et les substances neurochimiques dans différentes parties du corps. Il est concevable que la force d'attraction de la Lune exerce un effet, même subtil, sur ce système de distribution. Dans la classique intérieure de l'empereur jaune, il est dit: «Il y a des ruisseaux, des rivières et des océans sur la terre. Chez l'homme, il y a des canaux et des méridiens. Tous avec une influence mutuelle. "

Nous appelons donc ici à envisager la possibilité que, bien qu’elle soit d’abord très subtile et difficile à percevoir, notre productivité et notre bien-être général puissent être facilement améliorés en suivant une pratique de l’harmonisation lunaire, une sorte de méditation répartie sur 1 mois, dont le fondement est simplement d'observer le temps (ce que Pythagore appelait "l'âme du monde") et les effets particuliers qu'il exerce sur notre organisme, suspendant l'incrédulité du fait que nous sommes indépendants et séparés des autres processus naturels, que nous sommes dans une rivière à part, ça court tout seul, sans influences. Jouez avec l'idée qui anime la philosophie chinoise: nous sommes, comme l'empereur, le fils du ciel. Tu n'as vraiment pas grand chose à perdre.

Lorsque nous vivons dans un monde désynchronisé et désynchronisé, il convient de rappeler la phrase de William Blake: "Je dois créer mon propre système, sinon je serai asservi par le système d'un autre homme". William Burroughs, dans The Revised Boy Scout Manual, propose comme première étape pour reprendre le contrôle de la réalité "proclamer une nouvelle ère et développer un nouveau calendrier." Rushkoff met à jour: "Si vous ne savez pas comment fonctionne le système que vous utilisez, il est probable que le système vous utilise."

Il existe bien entendu une alternative plus traditionnelle et plus sûre à la création de votre propre système autonome. Quittez le système imposé par le grand public et trouvez, en équilibre entre l'observation individuelle - la connaissance de soi, "Connais ton soma", dit Filippi - et l'observation de la nature, un système intégral. Le calendrier lunaire est l’un des systèmes millénaires qui a le mieux survécu au passage du temps - car c’est un reflet organique du temps lui-même -. Les mots mois, menstruation et lune, en anglais, ont tous la même racine. La Lune est une vieille horloge de lumière et d'eau. Les Chinois et les Hébreux continuent à utiliser une base lunaire pour donner cohérence et structure à leur vie; Les Mayas, dans leur étonnante perception astronomique, ont également développé un calendrier lunaire important; Il existe d'innombrables cultures anciennes qui ont gouverné leur vie par la Lune. De plus, le calendrier lunaire a un avantage, il peut être expérimenté dans le corps (cette vieille horloge interne), ce que beaucoup de femmes ont prouvé, qu’il soit légitimé ou non par la science.

Rappelez-vous, peut-être comme une incitation, que la Lune dans le mandala tibétain de la Roue de la Vie est ce qui indique la possibilité d'échapper au cycle illusoire de la souffrance et de la réincarnation; C'est un symbole de la libération du système imposé. Bouddha en méditation pointe vers la Lune. Imaginez ce paradoxe: une expérience temporelle plus cohérente est ce qui nous conduit à l'intemporel, à ce qui n'est plus sujet à l'impermanence et aux mutations.

Deux mois après avoir suivi un protocole lunaire dans mon travail et mes activités, mon impression est que le système Filippi (qui coïncide également avec les conseils de l'Empereur Jaune) a une certaine cohérence, c'est-à-dire qu'il s'adapte élégamment aux effets de la Lune. en biologie humaine, bien qu'il permette certaines interprétations et variations en fonction d'une adaptation individualisée. Je ressens une plus grande énergie et une plus grande concentration lorsque la Lune grandit et une plénitude dangereuse dans la pleine lune (qui peut être renversée et drainée si une sorte de tenségrité n'est pas pratiquée), une diminution subtile de la fonction cognitive et une plus grande appréhension dans la phase. diminution (qui, cependant, peut être atténué si l'on se détend et n'est pas obsédé par l'énergie perdue: alors il y a une mort petite et tranquille à la fin du mois lunaire).

Après tout, le calendrier ne doit pas devenir un dogme ou un déterminisme chronobiologique, mais plutôt un modèle qui nous permet de mieux organiser nos activités et de catalyser la qualité vibrante (le qi) du temps. Le fait d'observer les effets et les corrélations entre les différentes phases et saisons de la nature et de notre corps et de notre esprit est probablement la principale vertu de cet exercice de culture de la santé par la régulation énergétique et émotionnelle. Cela génère l’effet, que nous ne devrions pas rejeter comme secondaire, de créer une conscience corporelle de notre relation avec la nature et le cosmos. Ce formidable sentiment d’appartenance nous revient: nos actions ont plus de sens et de profondeur quand elles sont liées aux processus de l’univers.

Twitter de l'auteur: @alepholo

Lisez ici la première partie de cette série: Chronobiologie ou l’importance de vivre en phase avec les cycles naturels