Le meilleur stimulant pour travailler est le loisir

Ce que nous faisons pendant notre temps libre est la plus grande motivation pour améliorer la qualité de notre travail.

La Finlande est un pays caractérisé par un niveau de bien-être élevé, une économie solide et une société qui surprend généralement les autres gouvernements du monde avec des programmes et des institutions qui défient le sens commun de la dynamique mondiale.

Il est certain que la faible productivité et le chômage ont, parmi leurs principales motivations, l'apathie, le désintérêt et l'espoir d'un bas salaire, causés par l'environnement concurrentiel et exigeant du marché international. Immergés dans cette dynamique accablante, les travailleurs veulent avant tout arrêter de travailler.

Le gouvernement finlandais a mis en place un programme pilote de soutien économique inconditionnel pour lutter contre le chômage. Pendant 2 ans, les 2 000 chômeurs inscrits au programme recevront 560 euros par mois en fonds perdus, c'est-à-dire qu'ils n'ont pas à montrer leurs dépenses ni leurs besoins. Contrairement à l'assurance-chômage dans d'autres pays, il n'est même pas nécessaire de vérifier que le travail est recherché.

De cette manière, il est prévu d'empêcher l'angoisse d'un habitant moyen face à la crise de l'économie mondiale de vivre au bord du précipice. Certains participants au programme ont déclaré que la sécurité et le bien-être obtenus grâce à ce stimulus économique les avaient motivés à chercher un emploi. d'autres ressentent le besoin de créer ou d'établir des entreprises et des sociétés. De cette manière, la recherche d'un travail productif devient une nécessité, un désir généré par le simple plaisir de faire.