Une entreprise canadienne de cannabis verse 50 $ l'heure aux connaisseurs pour tester leurs nouvelles souches

Les connaisseurs peuvent gagner mille dollars par mois pour 16 heures de travail de test de nouvelles souches de marijuana

Le Canada est sur le point d'entrer dans un boom du cannabis, et parmi les différentes modalités ouvertes par la légalisation de la marijuana à travers le pays figurent de nouveaux types d'emplois. On estime que l'industrie du cannabis pourrait générer jusqu'à 150 000 nouveaux emplois. Et avant cette orgie de cannabis, on peut s’attendre à des inconnus et, pour certaines personnes, pas très différents d’un rêve.

La société AHLOT a annoncé qu’elle emploierait cinq connaisseurs établis partout au Canada et âgés de plus de 19 ans au poste de dégustateur de marijuana. Le travail représente un salaire de mille dollars par mois et sa description consiste à tester les nouvelles variétés créées par cette nouvelle société et à représenter officiellement le "comité de traitement du cannabis" de la société, qui souhaite se positionner sur ce qui sera sûrement un marché. concurrents, mais dans lesquels tout est ouvert (du moins jusqu’à ce que Coca-Cola et d’autres sociétés entrent, ce qui donne déjà des indications).

Les "conservateurs" d'AHLOT devront travailler 16 heures par mois, bien qu'il leur soit recommandé d'assister aux événements officiels de la marque et de les promouvoir sur les réseaux sociaux. De plus, ils recevront 200 dollars en marchandises. Cela ne semble pas être un mauvais accord, du moins pas pour une personne qui aime la marijuana et qui a un intérêt ludique dans la vie.

Certains analystes prévoient que le cannabis produira un boom économique au Canada. Cependant, certains critiques ont rejeté cette mesure, suggérant qu’il s’agissait d’une expérience sociale à grande échelle, et ont cité le cas de la Hollande, un pays qui a montré des signes regrettables de légalisation.