Ils trouvent en Suisse des documents inédits sur "Le Petit Prince"

"Le petit prince" a encore des surprises pour ses lecteurs

Le petit prince d'Antoine de Saint-Exupéry est sans aucun doute l'un des livres les plus attachants de l'histoire de la littérature, peut-être parce qu'il oscille avec grâce entre sagesse et tendresse, simplicité et profondeur, évocations et leçons d'enfants vital.

Eh bien, ce livre, qui compte depuis quelques années parmi les meilleures ventes dans le monde (avec environ 140 millions d’exemplaires depuis sa publication originale, en 1943), est encore capable de donner quelques surprises à ses lecteurs, et non seulement à ceux qui entrent dans ses pages pour la première fois, mais aussi à ceux qui croient le connaître par cœur et du début à la fin.

Comme il a été annoncé il y a deux jours, Antoine de Saint-Exupéry a fait un croquis et quelques croquis de son récit jusqu'alors inconnus. Dans le cas du croquis, il s’agit d’une série d’annotations manuscrites sur l’histoire, et les dessins sont des brouillons des aquarelles que l’auteur a réalisées après deux personnages avec lesquels le petit prince est au cours de son parcours. planètes: le saoul et le renard.

Image: Document de cours, culture et culture - AFP

Ce document inédit se trouvait dans le patrimoine de Bruno Stefanini, un magnat d’origine italienne arrivé en Suisse à l’âge de 14 ans et qui avait fini par faire fortune grâce à l’achat et à la vente de biens immobiliers. Tout au long de sa vie, Stefanini fut également un grand collectionneur d’art. Bien que sa collection personnelle soit encore en cours de catalogage, on estime à plus de 100 000 le nombre d’objets de toutes sortes: peintures, sculptures, manuscrits, photographies et photographies. plus

En 1980, Stefanini a créé la Fondation Winterthur pour l'art, la culture et l'histoire, basée dans la même ville suisse, Winterthur, où il a vécu presque toute sa vie. A cette époque, le magnat a donné à la Fondation environ 34 000 objets de sa collection d'art pour constituer le corps de l'institution.

Après le décès du magnat, survenu en décembre 2018, à 94 ans, la Winterthur Foundation a été chargée de cataloguer la collection. C'est ainsi qu'elle a trouvé le matériel inédit du Petit Prince . Selon Elisabeth Grossmann, la principale conservatrice de la Fondation, tout indique que Stefanini a acheté les documents en 1986 dans la ville suisse de Bevaix, près de la frontière avec la France.

Parmi les documents, situés en parfait état, se trouvait également un poème de Saint-Exupéry illustré d'un dessin également réalisé par l'écrivain, qui accompagnait à son tour une lettre d'amour pour son épouse Consuelo.

Il est à noter que le manuscrit original du Petit Prince se trouve à New York, protégé dans les archives de la bibliothèque Morgan, ce qui explique pourquoi c'est dans cette ville que Saint-Exupéry a écrit et publié pour la première fois Le Petit Prince en 1943. La première édition en France date de 1946 et il s'agissait en fait d'une édition post mortem, Saint-Exupéry ayant disparu le 31 juillet 1944 dans les environs immédiats de Marseille, alors qu'il pilotait son avion en mission de reconnaissance.

Egalement dans Pyjama Surf: Les 50 meilleurs livres pour enfants et adolescents selon Hayao Miyazaki