Hypocrisie de la Silicon Valley: ils conçoivent des dispositifs de dépendance et placent leurs enfants dans des écoles qui en interdisent l'utilisation

Les cadres de Google placent leurs enfants dans des écoles sans écran.

Il y a quelques années, il a été annoncé que Steve Jobs ne laissait presque pas ses enfants utiliser l'iPad, étant lui-même un père low-tech . Cette information a suscité une certaine controverse, car (comme on l'a soutenu), la société de Jobs a conçu et promu ses produits dans le monde entier dans l'intention de les utiliser en permanence. Ce double standard, pour ainsi dire, ne s'est accentué que ces dernières années. Dans un article précédent, nous avions mentionné que de nombreux dirigeants de la Silicon Valley abandonnaient les réseaux sociaux et se déconnectaient des gadgets, conscients des effets négatifs qu’ils produisaient en termes d’attention. Maintenant, un article du New York Times révèle la tendance des divers responsables de la technologie à envoyer leurs enfants dans les écoles Waldorf, où il leur est interdit d'utiliser des gadgets .

Comme l'écrit Gal Beckerman, l'école Waldorf Peninsula, située au "cœur de la Silicon Valley", est le lieu de prédilection des dirigeants de Google, précisément parce que les enfants apprennent à tisser, à écrire avec des gis, à interagir avec la nature et d'autres surtout parce qu’il n’ya pas d’écran: "pas un seul morceau de multimédia interactif" ne fait partie du contenu éducatif. C'est comme une sorte d'idylle en dehors du système.

Le système Waldorf, basé sur la philosophie de Rudolf Steiner, est diamétralement opposé aux valeurs que représente la technologie numérique dans l'économie de la consommation et de la satisfaction immédiate.

Vous ne pouvez pas manquer de remarquer une certaine hypocrisie, car il s'agit au moins d'une reconnaissance du fait que ces technologies doivent être contrôlées ou modérées. De nos jours, le luxe ne vit plus où il y a des écrans et des appareils, il faut pouvoir vivre dans leurs espaces libres pour pouvoir se désintoxiquer ou se développer naturellement.