Les 21 principes du credo des samouraïs

La belle série de commandements du samouraï

Par la main du code bushido ou "le chemin du guerrier", basé sur sept idéaux servant de guide moral, les samouraïs étaient également régis par une série de commandements ou de principes, qui témoignaient d'une belle philosophie synthétique combinant le zen, Le taoïsme et le shintoïsme dans une reprise invisible.

Comme nous le verrons, le samouraï fonde son pouvoir sur le pouvoir déjà existant et cache son individualité pour se laisser traverser par la loi morale universelle. Sa discipline de fer s'accompagne d'un engagement idéal idéal, sinon ce serait insoutenable.

C'était le credo que le samouraï a récité:

Je n'ai pas de parents, je crée la Terre et le ciel.

Je n'ai pas de maison, je fais le Tan T'ien.

Je n'ai aucun pouvoir divin, je fais de l'honnêteté mon pouvoir divin.

Je n'ai aucune peur, je fais ma docilité.

Je n'ai aucun pouvoir magique, je fais de ma personnalité mon pouvoir magique.

Je n'ai pas de corps, je fais du stoïcisme mon corps.

Je n'ai pas d'yeux, je les éclaire.

Je n'ai pas d'oreilles, je fais de mes oreilles ma sensibilité.

Je n'ai pas de membres, je fais mes membres rapidement.

Je n'ai pas de lois, je fais mes lois d'autodéfense.

Je n'ai pas de stratégie, je fais la bonne chose à tuer et la bonne chose à redonner vie à ma stratégie.

Je n'ai pas d'idées, j'en profite d'avance pour mes idées.

Je n'ai pas de miracles, je fais des miracles les bonnes lois.

Je n'ai pas de principes, je fais de l'adaptabilité à toutes les circonstances.

Je n'ai pas de tactique, je fais du vide et de la plénitude ma tactique.

Je n'ai pas de talent, je fais ma ruse mon talent.

Je n'ai pas d'amis, je me fais mon esprit.

Je n'ai pas d'ennemis, je néglige mon ennemi.

Je n'ai pas d'armure, je fais de mon bienveillance mon armure.

Je n'ai pas de château, je rends mon château inamovible.

Je n'ai pas d'épée, je m'occupe de l'épée.