Les animaux deviennent de plus en plus nocturnes pour éviter les humains, révèle une étude

Les animaux fuient le contact humain et vivent la nuit

Certains scientifiques et philosophes ont nommé à notre époque l'Anthropocène, c'est-à-dire l'époque à laquelle la vie sur la planète est définie de manière décisive par l'être humain. Ce titre n’est pas trop flatteur si l’on prend en compte les effets de la civilisation humaine sur la vie planétaire. Et pourtant, la vie s’adapte et continue.

Une étude réalisée par des chercheurs de l’Université de Californie à Berkeley a montré que de nombreuses espèces sont en train de modifier leurs habitudes pour adopter une vie active plus nocturne. Les chercheurs pensent que cette tendance est généralisée dans le monde entier chez les espèces de mammifères, coyotes, tigres et sangliers.

Les raisons de cette intensification des habitudes nocturnes tiennent à différentes choses, mais l'une d'entre elles concerne le tourisme de nature. Éviter le contact avec les humains fait partie de l'instinct de ces animaux. Lorsqu'ils sont "envahis" par le tourisme ou d'autres activités se déroulant dans leur habitat, ils sont obligés de sortir la nuit. Bien que ce comportement leur permette de s’adapter à l’environnement, les chercheurs pensent que cela les soumet à un stress accru et pourrait avoir de nombreuses conséquences imprévues.

L'étude était basée sur 76 études précédentes, portant sur 62 espèces sur six continents.

Avec des informations de Science Mag