Art

Musique faite à partir de confinement (prisons et emplois)

La musique a une formidable tradition de nous laisser nous échapper et de nous transporter dans d'autres espaces. C'est une liberté d'esprit

La musique sensible est engendrée par la musique avant le sensible.

Plotin, Enéadas

Dans le livre The Hate of Music, l'écrivain et musicien français Pascal Quignard déclare: «Il est possible qu'écouter de la musique consiste moins à détourner l'esprit des souffrances sonores que de s'efforcer de retrouver l'alerte animale. La caractéristique de l'harmonie est de ressusciter la curiosité sonore, éteinte depuis que le langage articulé et sémantique se répand en nous ». La musique pour nous sortir de la structure du langage et nous insérer dans une autre structure plus primitive, plus primaire et donc animale, vitale.

Il existe d'autres structures rigides qui encadrent notre vie quotidienne, telles que le travail. Comment sortir avec la musique de travail? Ou mieux encore: comment se remettre au travail de la musique?

Dans un bureau de poste du Ghana, le responsable de la mise en place des timbres confectionne les outils de son travail (et le travail qu’il doit accomplir) sur différentes bases rythmiques, confectionnant les lettres et le sceau ses instruments et ajoutant des mélodies avec sa voix:

"Plusieurs chemins mènent à Dieu, j'ai choisi celui de la danse et de la musique", dit le poète soufi Rumi, et c'est peut-être que dans le rythme, dans sa répétition (comme la plupart des prières), il existe une clarté intérieure qui ne Il en va de même dans d'autres rituels. La musique est aussi un rite.

Il existe une autre musique née des outils et du travail qui doit en être fait. Cependant, dans ce cas, la structure sur laquelle repose ce travail est bien pire: la prison.

Pendant qu'ils travaillaient dans les champs de canne à sucre, les prisonniers de la ferme pénitentiaire Parchman dans le Mississippi font de la musique en sonnant les percussions avec la houe tout en chantant, soit pour atteindre Dieu, soit pour être libre pendant toute la durée de la musique.

Cette chanson, "Berta", symbolise les femmes qu'ils ont laissées derrière. Les hommes imaginent voir Berta marcher vers eux:

O Berta

Bien, seigneur gal.

Lord Berta

Bien Seigneur, bien.

Berta n'est-elle pas venue dans cette voie?

Elle marche comme Berta mais elle a tellement envie de toi.

Elle te veut si bébé, elle te veut si, bien.

Elle marche comme Berta mais, elle te veut tellement, bien.

Ces deux exemples nous montrent que non seulement les appareils auditifs sont une bonne méthode pour résumer et sortir des structures de tous les jours, mais que nous pouvons en trouver d’autres qui nous mènent à un autre rythme, à l’extérieur même de nous-mêmes.

Twitter de l'auteur: @tplimitrofe