PETA appelle à éviter les phrases nuisibles aux animaux, telles que "Prenez le taureau par les cornes"

PETA demande à réformer le langage pour éviter les traits de cruauté envers les animaux dans les expressions populaires

L'organisation de militantisme radical PETA a appelé sur son compte Twitter à réformer le langage et à éviter les expressions qui, selon son interprétation, visent de manière offensante les animaux ou créent une culture de maltraitance à leur égard.

Selon PETA, des expressions populaires telles que "Tuer deux oiseaux avec une pierre", "Etre un cobaye" ou "Curiosité a tué le chat" sont similaires à un langage raciste, homophobe ou discriminatoire. Selon PETA:

Tout comme il est devenu inacceptable d'utiliser un langage raciste, homophobe ou discriminatoire avec des personnes ayant des capacités différentes, les phrases qui banalisent la cruauté envers les animaux disparaissent à mesure que de plus en plus de gens commencent à apprécier les animaux pour ce qu'ils sont.

Nous pensons que PETA est consciente que le langage utilisé n’offense pas les animaux - et du moins qu’il diffère du langage raciste, etc. D'autre part, bien que leurs intentions proviennent peut-être d'un amour sincère pour les animaux (bien qu'ils proviennent probablement d'une dépendance à l'activisme conflictuel), l'organisme oublie que ces expressions, plutôt que la cruauté envers les animaux, reflètent une sagesse ancestrale, un ensemble bagage culturel et une compréhension riche de notre relation au monde. Par ailleurs, PETA propose de remplacer "Saisissez le taureau par les cornes" par "Saisissez la fleur par les épines", mais pourquoi ne pas demander si une telle phrase ne contribue pas à générer une attitude incorrecte à l'égard des plantes, qui ressentent également leur Alors, que pense la rose d’être considérée comme insignifiante par rapport à un taureau? En outre, la phrase est simplement moins précise et ne communique pas la même image, car le taureau est un animal qui bouge, qui attaque et Le fait que la corrida ait existé ne peut être dissocié de cette expression.

Ces dernières années, nous avons mené une lutte acharnée pour transformer les pratiques linguistiques afin de refléter une société supposée plus inclusive, mais parfois de manière non pacifique et sans débat. L’Académie royale d’Espagne a récemment jugé opportun de préciser que la langue dite inclusive n’est pas grammaticalement correcte et ne doit pas être utilisée, car elle n’est pas économiquement linguistique.