Vivons-nous dans une simulation par ordinateur? Le professeur soutient que le découvrir pourrait détruire l'humanité

Le professeur suggère qu'il est trop dangereux de savoir si nous vivons dans une simulation par ordinateur

L'une des théories qui a suscité le plus d'intérêt, tant dans le domaine de la cosmologie et de la philosophie qu'entre les programmeurs et les entrepreneurs de la Silicon Valley, est la théorie de la simulation, développée par Nick Bostrom en 2003. La thèse de Bostrom est que Comme on peut raisonnablement croire que les civilisations avancées effectuent des simulations sophistiquées, ce qui est essentiel dans le domaine de la physique théorique, par exemple, il est très probable que nous vivions dans une simulation d’une civilisation plus avancée dotée d’une immense puissance de calcul.

Elon Musk a suggéré qu'il était très probable que nous soyons plongés dans un seul, simplement à cause du volume élevé de vie intelligente qui devrait être dans l'univers, selon certaines théories. Il faut cependant dire que Musk n’est pas une autorité à cet égard. George Smoot, un physicien qui a plus d'autorité, estime qu'il est possible de prouver que nous vivons dans une simulation.

Pour l’instant, ces expériences théoriques n’ont pas encore été réalisées, mais le professeur Preston Greene a averti que nous ne devrions même pas essayer. Dans un article du NY Times, Preston écrit :

Je soutiens que les résultats des expériences proposées seront intéressants dans la mesure où ils sont dangereux. Bien qu'il soit très utile d'apprendre que nous vivons dans une simulation sur ordinateur, le coût en serait beaucoup plus élevé: risquer de mettre fin à notre univers.

Greene estime qu'une telle expérience n'a aucune justification éthique, car si elle était menée avec des résultats positifs "elle pourrait causer l'annihilation de notre univers", car, comme l'indique Bostrom, une "interruption de la simulation" pourrait être équivalente à l'extinction de la vie humaine., de ce projet d’existence, qui ne serait pas très différent d’une simulation que nous réalisons dans un jeu vidéo, peut-être un de ceux dans lequel un monde est conçu selon le caprice.

Greene, professeur de philosophie à la Nanyang Technological University de Singapour, ne se plonge pas trop dans ses avertissements. Et il faut dire que l'on pourrait aussi dire que, s'il est vrai que nous vivons dans une simulation, cela pourrait avoir des résultats très différents, peut-être un réveil, une sorte de divinisation ou même une graduation à un niveau supérieur. Tout cela est hautement spéculatif, mais cela serait possible si nous partons d'abord du principe qu'une simulation est une idée raisonnable, en tant que version actualisée de l'idée ancienne et peut-être universelle qui suggère que nous vivons dans un monde illusoire, comme dans la grotte de Platon. ou la maya hinduiste.